Comité DAL Dax DAL
Un toit c'est un droit
Alda

Alda :

Pour faire entendre nos voix !

Alda est une association défendant les intérêts et aspirations des populations, familles et personnes à faible et moyen revenu. L’objectif d’Alda est de redonner du pouvoir à ces dernières, en leur permettant de faire entendre leurs voix plus efficacement. Alda signifie changer en langue basque.


16 mai

Auzolan – Journée du droit au logement : ouverture des inscriptions pour participer aux conférences !

Le samedi 15 juin à Bayonne, Alda organise Auzolan – La Journée du Droit au Logement (https://bit.ly/auzolan-journeedudroitaulogement). Une journée pour célébrer les premières victoires collectives remportées (compensation anti-Airbnb, baux frauduleux, (...)

Lire la suite

Soutenir le droit au logement

Un toit c'est un droit ! Dessin de Faujour.

Soutenir le DAL :
L'association Droit Au Logement de Dax a besoin de votre soutien financier pour garantir son indépendance et permettre de continuer les différentes luttes contre le mal-logement.

Faire un don

En savoir sur le site
Alda

Portail d'informations


La Loi Kasbarian 2 : Exclue les prioritaires, relance le clientélisme, augmente les loyers en HLM, privilégie les cadres sup, pousse les HLM à (...)

Fédération DAL

12 mai

Droit Au Logement constate que l’avant-projet de loi « développement de l’offre de logements abordables » attaque (...)

Lire la suite

Expulsion : Invoquer la proportionnalité ?

Halem

6 mai

L'arrêt dit "Piedon" est le résultat d'une famille de voyageurs-euses qui s'est battue pour obtenir une décision (...)

Lire la suite

Le dernier souffle de Wladyslaw

Mémoire des morts de la rue

2 mai

Le 28 mars, par temps d’averses et de vent fort, Wladyslaw est décédé, place Raoul-Dautry. Cet homme polonais de (...)

Lire la suite

Loi Kasbarian-Bergé : ce qui change vraiment

DAL 974 - Île de La Réunion

25 mars

Nous faisons un retour sur la fameuse Loi du 27 juillet visant à protéger contre l’occupation illicite des (...)

Lire la suite

Les chiffres du mal-logement :

2 090 000 avec privation de confort.

300 000 personnes sans domicile.

100 000 dans habitations de fortune.